La Chapelle St Hospice et le Cimetiere Belge ( St Jean Cap Ferrat)

La Chapelle Saint Hospice fut édifiée au XIème siècle sur les ruines d’un sanctuaire. Elle doit son nom à un saint, nommé Hospitius, qui vivait vers l’an 550 et menait une vie d’ermite dans une tour. Au XVIIeme siècle, elle fut entièrement restaurée par Charles Emmanuel II, duc de Savoie, qui la fit agrandir et la dota d’un autel. Le portique date de 1826. La chapelle fut autrefois un lieu de pèlerinage important et compta jusqu’à 140 ex-voto, aujourd’hui disparus.

A l’intérieur on peut admirer des tableaux de Louis Marchand des Raux qui retracent la vie et les miracles de Saint Hospice.

La Vierge en bronze (11m40 de haut) qui jouxte la chapelle a été construite en 1904 à la demande d’un riche négociant niçois à la suite de la réalisation d’un vœu. Elle a été réalisée par le sculpteur italien Galbusieri.

Le Cimetière belge

Situé en contrebas de la chapelle, il doit son nom aux victimes belges de la première guerre mondiale décédées à la Villa Les Cèdres alors transformée en hôpital militaire et propriété du roi des Belges Léopold II.

La Chapelle St Hospice et le Cimetiere Belge ( St Jean Cap Ferrat)

  • Pour vous y rendre:
    Par la route : suivre l’avenue Jean Mermoz puis le chemin de Saint Hospice
    Par le sentier pédestre : prendre la traverse Edmund Davis.