Eze

Eze possède comme de nombreux villages situés au bord de la mer d’une histoire mouvementée. Au 10ème siècle, peu après l’établissement du village, les Ezasques subissent l’occupation des Maures. Ces derniers, établis au Fraxinet derrière Saint-Tropez, rançonnent les populations du Sud-Est pendant près de quatre-vingt ans. Ils seront chassés de la région par Guillaume de Provence à la fin du 10ème siècle.

Le château, bâti dans le courant du 12ème siècle, est confisqué par le comte de Provence, Raymond Béranger V. Il sera la propriété de la couronne d’Anjou-Provence du 13ème au 14ème siècle.eze

Au 14ème siècle, Eze passe à la Maison de Savoie. Seule ouverture maritime du royaume, le Comté de Nice présente un intérêt stratégique. Les comtes de Savoie améliorent les fortifications d’Eze et protègent la cité d’une double porte fortifiée, « la Poterne ». Le château subit de nombreuses modifications afin d’être adapté aux progrès de l’artillerie.

Au 16ème siècle, la flotte turque et son allié français commandés par Barberousse s’emparent du village. Au début du 18ème siècle, Louis XIV porte un coup décisif à la cité pendant la guerre de Succession d’Espagne en ordonnant la destruction des remparts et du château afin de supprimer un éventuel point de résistance entre Villefranche et Monaco.

De nos jour, la visite du village montre les vestiges de cette histoire mouvementée. La visite du jardin exotique, au pied des ruines du château, offre une très belle vue sur le Cap Ferrat.